LE POINT - 26 OCTOBRE 1996 -

 

LES OBSÈQUES

          Qui l'eût cru ? Même au moment
d'enterrer    leur   prochain,   les  arna-
queurs  commettent des méfaits. L'ar-
naque  la  plus  fréquente  consiste   à
donner le prix des cercueils nus, c'est-
à-dire sans poignées, sans plaque, sans
capiton, etc. Au final, la facture double
allègrement.  Autre astuce, qui émane
cette fois  de certaines entreprises de
pompes funèbres,  qui  n'hésitent  pas
à facturer  le transfert  et  les trois pre-
miers  jours  de conservation  d'un dé-
cédé  dans  un  centre  de soins, alors
que  cette  charge incombe à  l'hôpital
ou à la clinique.

Notre  conseil :      adressez-vous    à
l'Association  française  d'information
funéraire,  spécialiste dans  la  traque
de ce type d'arnaques : 01.45.44.90.03.

 

< Reportage précédent         Reportage suivant >

 

Retour Association Française d'Information Funéraire infos@afif.asso.fr