LE PARISIEN
AUJOURD'HUI

6 novembre 2003

 

 

OBSÈQUES

L'Association française d'infor-
mation funéraire
rappelle que,
pour les gens qui désirent être inci-
nérés, il n'est pas «obligatoire» d'en
faire la demande par écrit auprès de
la Fédération française de créma-
tion. Cette précaution peut être
utile si la famille du défunt s'oppose
à l'incinération. Mais pour la plu-
part des cas, une simple lettre écrite
par le défunt et confiée à un proche
suffit.

 

< Reportage précédent         Reportage suivant >

 

Retour Association Française d'Information Funéraire