LE PARISIEN (édition de de Seine-et-Marne)
1er novembre 2002

 

Comment  éviter  les  arnaques
     
Le
PROBLEME, c'est que la ma-
jeure  partie  des  plaintes   déposées
par  les  familles  contre des  sociétés
de  pompes  funèbres  sont  classées,
explique Michel Kawnik,  président
de  l'Association française d'informa-
tion funéraire (Afif).  S'il n'y a pas de
dégâts matériels, il est très difficile de
faire prendre en compte le préjudice
moral."  Quelques  conseils  pour  ne
pas se faire avoir :                           
* 1. Encore trop de maisons  de  re-
traite,  pour  libérer  un    lit  ou   par
manque  d'équipement,  font croire à
la  famille que le corps doit obligatoi-
rement   être   transféré    dans    une
chambre  funéraire privée, ce qui en-
traîne  des frais supplémentaires.  Or
la maison de retraite est censée pou-
voir garder le corps  le temps  de  la
mise en bière.                                 
*2. Les  paiements  par  avance  ne
doivent pas être faits à l'ordre du gé-
rant ou de la société de pompes  fu-
nèbres,  mais  à  une société d'assu-
rance jouant un rôle  d'intermédiaire.
*3. Les  soins de conservation, à  ne
pas  confondre avec les soins de pré-
sentation,   ne  sont  pas  obligatoires.
Les   familles  ne   sont  pas   toujours
averties.  Très  coûteux,  ils   sont   de
plus  interdits  par   certaines religions.
*4.  Bien  se  faire préciser  les  dates
de pose de la pierre tombale et de fin
des travaux.                                      
*5.   Avoir deux ou trois devis. L'Afif
analyse  gratuitement  les devis sur un
simple coup de fil.                             
                        Alexandra Echkenazi
Renseignements au 01.45.44.90.03
Site Web : http://afif.asso.fr           

 

< Reportage précédent         Reportage suivant >

 

Retour Association Française d'Information Funéraire