AVANTAGES - SEPTEMBRE 1994 -

   

MORALISER LE             
MARCHÉ FUNÉRAIRE             

Enterrer ses morts, oui, mais
pas à  n'importe quel prix. Or,
profitant  du  désarroi  et   de
l'ignorance  des  familles, de
nombreuses      entreprises
(Pompes  Funèbres, marbre-
ries, fleuristes...)     liées   au
<<marché de la mort>> qui re-
présente  tout de même 15 à
20 milliards de francs par an,
pratiquent  des tarifs prohibi
tifs : le cercueil en chêne ca-
pitonné serait un plus grand
signe d'affection que le mo-
dèle de base en sapin ! Pour
faire cesser les abus, l'Asso-
ciation   française   d'informa-
tion funéraire (AFIF) regroupe
des  entreprises  qui   s'enga-
gent à fournir des prestations
claires et précises, à des prix
sans équivoques. Un service
télématique, 3615 code AFIF,
permet   de   recevoir  toutes
ces  informations  chez  soi,
sans pression commerciale.
L'idéal :   le  consulter   avant
d'en avoir besoin,  ne  serait-
ce  que  pour  se  familiariser
avec le vocabulaire et les us
et  coutumes  des  obsèques,
et être ainsi moins désempa-
ré le jour où l'on doit s'en oc-
cuper pour de bon.

 

< Reportage précédent         Reportage suivant >

    

Retour Association Française d'Information Funéraire infos@afif.asso.fr