LA PRESSE DE GRAY

18 octobre 2003

 

 

S'informer pour choisir       
ses pompes funèbres       

      
     L'année  2003  marque  le  dixième  anniversaire de  la  loi
Sueur  qui  mit  fin  aux  privilèges du monopole  pour l'activité
funéraire.  Après  une période transitoire de cinq années, toute
entreprise   habilitée  par   la  Préfecture  peut    être  mise   en
concurrence puis mandatée.  La gamme des produits,  les ser-
vices  et les  prix  ne  sont plus imposés par une seule entrepri-
se.  Les conséquences de cette loi  Sueur sont positives,  mais
des adaptations et des modifications s'imposent !
     Principalement,  cette loi de 1993 fait bénéficier les familles
de  l'obligation  de remise d'un  devis  gratuit,  détaillé  et  sans
engagement  à  toute  personne qui  en  fait  la demande,  la fin
des  "conventions" entre les pompes funèbres,  des maisons de
retraite  et  des  centres de  soins,  l'interdiction du  "rabattage"
des  familles  vers  des  sociétés  funéraires,  un  contrôle  plus
sérieux  de  la moralité des dirigeants d'entreprises de pompes
funèbres  et  l'obligation  d'une  formation  pour  les métiers du
funéraire.
     Une  modification  de  la  législation est  indispensable pour
que les contrats  avec  règlement  par  avance  de   frais  d'ob-
sèques ne provoque plus de drame.
La  liberté  de  choix,  l'évolution  des  mentalités et la possibi-
lité offerte  par les familles d'être  informées  et ainsi  d'être  cri
tiques   ont   totalement  changé  le   paysage  commercial   du
funéraire. D'après une enquête,  au moins 60 % des personnes
obtiennent   un  devis   ou   plus  de  pompes  funèbres   diffé-
rentes avant  de  mandater  une entreprise  (ce taux n'était que
de 3 % en 1991). Les prestations proposées semblent évoluer
vers  une meilleure qualité pour  bon  nombre  de sociétés,  les
prix  sur  certains  départements  ont  baissé  grâce à un début
de saine concurrence.
     Toute  personne  ayant  subi  un  préjudice de la part d'une
société  funéraire  peut faire  reproduire  ses doléances dans la
rubrique  "Griefs des familles".  Plus  de cent dix  plaintes  sont
actuellement reproduites.
     Le  site   internet  de  l'association  :  http://www.afif.asso.fr
compte mille connections par jour.
     L'association  tiendra  un  stand  à la journée d'informa-
tion   pour   les   retraités   du pays   graylois,  le  mardi  21
octobre (salle des congrès à Gray).

 

< Reportage précédent         Reportage suivant >

 

Retour Association Française d'Information Funéraire