LES ÉTAPES DU DEUIL

 

L'étape du choc

L'étape de l'adaptation

L'étape créatrice

 

 

L'ÉTAPE DU CHOC

L'émotion est brutale, comme si on recevait un coup sur la tête.

On vit une sorte d'engourdissement qui nous protège de la douleur.

En général, le choc ne dure pas longtemps.

Ce n'est pas le moment de prendre des décisions à long terme.

Il est bon d'avoir la compagnie d'un ami.

Quand le choc disparaît, la douleur surgit.

 

L'ÉTAPE DE L'ADAPTATION

C'est l'étape la plus difficile et la plus exigeante. Le travail du deuil commence ici.

C'est une période de désorganisation, d'intégration et d'adaptation.

On traverse une turbulence d'émotions qui épuisent.

Il est souhaitable d'aller au fond de sa peine.

Il est préférable de ne pas prendre de tranquillisants, car ils peuvent bloquer les émotions.

Essayer de se joindre à un groupe de soutien.

On est plus vulnérable physiquement, il est bon de consulter un médecin pour prévenir les problèmes de santé.

Boire plus d'eau (1/3 de plus que la soif le demande).

Faire de l'exercice.

Se reposer suffisamment.

 

L'ÉTAPE CRÉATRICE

La guérison s'annonce.

C'est une période de reconstruction.

On reformule un sens à sa vie.

C'est une étape d'identification et d'exploitation de ses ressources.

On réinvestit son énergie dans de nouveaux projets ou dans la poursuite de ce qui avait été mis de côté.

 

Reproduit avec l'aimable autorisation de l'organisme LA GENTIANE (Canada). Voir la rubrique "les liens".

 

Cliquer pour rejoindre le sommaire général Association Française d'Information Funéraire infos@afif.asso.fr