Gilles Carrère-Gée

 

 

(Litanie)
En ce 09 avril 2001, nos pensées les plus chaleureuses vont vers toi Gilles Carrère-Gée .
Tu "es" un gars bien, un mec bien et tu le resteras !!! Passe la paix à Valérie !
Que dire, sinon que ce pauvre type qui t'a fauché ne mérite que notre mépris ! Nous, ta famille, ont aurait aimé te voir un peu plus longtemps ici-bas parmi nous ! Tes 36 ans restent gravés en nous comme l'empreinte de Jean-claude et Annick, à jamais ...Nous t'aimons et pensons à toi Gilou !!! Toute la famille est là, au grand complet, tes amis, tes copains, pour toi, pour te rendre un fervent hommage... Dieu, quel dieu d'ailleurs, a une fois de plus pointé son doigt sur notre famille !
Combien de vies te faut-il, mon Dieu, pour assouvir ton appétit ? Relèves-tu du procureur ou du miséricordieux ? Es-tu Dieu d'Amour ou Dieu de mort ? Tu nous as, soit disant créés, dans quel but, et dans quel état d'âme ?
Litanie, oui, telle est notre prière vers toi, si tu nous écoutes, ouvre grand tes divines oreilles et traite bien Gilles, à ta droite, si tu en es encore capable. Maintenant que tu as injustement frappé par deux fois Annick et Jean-Claude, tous ici réunis, nous te demandons, nous t'implorons, puisque tu es si puissant, de leur donner la paix ! Le peux-tu, enfin, toi qui leur as tout pris ?
Peux-tu enfin leur bâtir une paix, leur donner un espoir pour demain ? Veille sur leurs petits-enfants. Donnes leur l'espoir d'une vie à l'abri du chagrin et pourvois à leur bonheur.
Nous ne sommes pas plus exigeants, et notre colère justifiée ne nous pousse pas à te tourner le dos. Au contraire, nous nous adressons à toi. Aide-nous, tous ! Aide Annick et Jean-Claude à surmonter leur chagrin et la rancune qu'ils pourraient manifester à ton égard. Adresse leur un signe, enfin, qu'ils puissent retrouver en la vie que tu donnes une raison de continuer ce long chemin, celui que, nous dit-on tu parsèmes d'embûches, de peines et de misères à seule fin de nous éprouver.
Nous pensons que tu en as assez fait, pour Annick et Jean-Claude.
Il te faut maintenant tourner la page, et apporter la paix et le bonheur dans leur cœur. Tu fais et défais! Maintenant, répare ! Nous ne te sommons pas, nous, pauvres humains. Nous te le demandons humblement, le cœur et l'esprit déchirés par nos deuils, le front penché sur la terre dont tu nous as créés. Que nos larmes t'émeuvent enfin, et épargne-nous de nouveaux et injustes chagrins. Nous ne le méritons pas, même si, certes, nos hommages sont limités. Tu nous rassembles pour pleurer nos frères. Maintenant, rassemble-nous pour les fêter, pour les aimer et jouir de leur bonheur. Et, surtout, penche-toi sur les peines imméritées d'Annick et de Jean-Claude.
Viens leur en aide, maintenant. Protège les, et protège-nous de ces peines injustes.
Que nos enfants et nos petits-enfants nous survivent. Voilà la seule prière que nous pouvons t'adresser, à toi, l'être que l'on dit suprême.
Je termine ce message par l'espoir, malgré le chagrin qui nous submerge, en te souhaitant,
Gilles, la paix et l'éternité au côté de Valérie et tous les autres qui sont si nombreux . Nous vous aimons, pour toujours et à jamais.
A bientôt, enfants !  
Jean, Didier, Eric C-G.
(Le 09 avril 2001)

 

Retour